Horselife

Le débourrage vs le travail d’un cheval

J’entend beaucoup de gens parler du débourrage d’un cheval, mais en les écoutant je me demande parfois où s’arrête de débourrage et où commence le travail du cheval.

Pour moi, il y a une énorme différence. Je vais vous parler de ma vision des choses. Elle n’engage que moi, ce n’est pas une science exacte, mais c’est ma façon de voir et de faire.

J’ai débourré énormément de chevaux, et c’est vraiment quelque chose que j’aime. Mais où s’arrête le débourrage ? Pour moi, le débourrage est terminé une fois que le cheval est monté aux 3 allures (que les changements de direction sont acquis et les transitions montantes et descendantes aussi). Après c’est le travail à proprement dit qui commence.

Pourquoi ?

Car le débourrage est le même pour n’importe quelle discipline (que ce soit en classique ou en western), mais le travail va être différent, justement en fonction de la ou les disciplines qui seront effectuées avec le cheval.

Un cavalier peut être capable de débourrer des chevaux mais pas de les travailler tout comme un cavalier peu être capable de travailler des chevaux mais incapable de les débourrer. A mon sens ce sont deux choses totalement différentes.

Un cheval débourré c’est quoi ?

C’est un cheval qui est éduqué aux demandes de son cavalier et/ou propriétaire. Voici ce qu’un cheval doit être capable de faire une fois débourré :

En main :

  • Rester à l’attache quelque soit les circonstances
  • Marcher en main en respectant son « meneur »
  • Accepter un pansage complet ( accepter d’être touché aux oreilles, aux naseaux, aux yeux, donner les pieds, …)
  • Accepter d’être douché
  • Rester à l’arrêt sur demande
  • Accepter d’être longé et répondre à la voix
  • Déplacer ses hanches et ses épaules
  • Accepter l’équipement (selle, bridon, guêtres, bandes, …)

Monté :

  • Accepter le cavalier
  • Ne pas bouger au montoir
  • Accepter la cravache
  • Accepter d’être dirigé
  • Accepter les actions de jambes (augmenter l’allure, passer à l’allure supérieur)
  • Accepter les actions de mains (diminuer l’allure, passer à l’allure inférieur)
  • Rester à l’arrêt
  • Ne pas bouger lorsque le cavalier met pied à terre

Pour moi, ceci est la base de tout, que ce soit pour un cheval de balade ou pour un cheval de grand prix, même pour la monte américaine (certains diront que l’approche est différente, mais pour ça je pense qu’en classique il faudrait s’inspirer de la monte américaine, mais c’est un autre débat 😉 ). Et c’est la que je dis que le travail après va être différent. Donc pour moi, le débourrage s’arrête la.

Pour ce qui est de la durée d’un débourrage, tout dépend de l’éducation que le cheval à reçu depuis sa naissance, si il n’a jamais été manipulé, le débourrage va prendre plus de temps qu’un cheval qui déjà été attaché, pansé, … Après cela va dépendre du caractère du cheval. C’est une notion assez difficile à évaluer. Normalement un débourrage prend 3 ans (en commençant à la naissance du cheval 😀 ). Mais aussi non, je dirais entre 15 jours et 2 mois, mais c’est vraiment une moyenne. Je suis contre les gens qui vous diront qu’en 1 journée votre cheval est débourré, mais si on vous dis que le débourrage prend 6 mois il y a un soucis aussi, c’est que soit la personne ne le travaille presque jamais, soit que la personne à commencé le travail sur le cheval après le débourrage.

Petite évolution du débourrage de ma jument, à savoir qu’elle est borgne, elle a 11 ans, et n’avait jamais été montée.

Première fois à la longe.

Première fois montée, au licol.

Première fois montée au bridon

Il a fallut 3 semaines pour les étapes ci dessus avec ma jument. Ensuite je l’ai laissé au repos quelques temps (en plus avec les chaleurs qu’on a eu, je ne préférais pas la monter). Je recommence aujourd’hui, il y a encore un peu de boulot, mais pour une jument de 11 ans, je suis assez contente.

Encore une fois, cet article est totalement personnel, je n’exprime que mon point de vue. Je sais qu’en publiant cet article je risque de lancer un débat, mais du moment que c’est constructif, je suis à votre écoute 😉 N’hésitez pas à laisser un commentaire.

A propos de moi : Je me présente, Céline, maman de trois merveilleux enfants. Cavalière classique pendant 30 ans (dressage, voltige, cso), je me suis reconverti dans la monte western et j’y ai découvert une véritable passion. Je combine donc ma passion pour les chevaux et la monte western pour vous proposer différents services (service de dépôt/vente de selle western, produits pour chevaux Ekin, un blog …).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
%d blogueurs aiment cette page :